Nombreux sont celles et ceux qui m’ont connu grâce à mes 151 marchés du jour (oui je sais, c’est précis), mes menus pour la semaine et mes recettes.

Les choses étaient assez bien huilées, en ce temps là.

J’adorais ses rendez-vous.

J’avais mes repères, mes habitudes et tous roulaient.

Et puis depuis fin juillet 2014, tout a été chamboulé.

Les publications ont commencé à être plus éparses du fait:

  • de ma fausse couche,
  • de la préparation de mon retour au pays,
  • de ma période de chômage,
  • de ma nouvelle grossesse,
  • de la reprise du boulot,
  • de cette nouvelle vie au pays

J’y ai vécu jusqu’à mes 22ans. Puis j’ai débuté ma vie de femme là-bas

  • de ma nouvelle vie de femme et maman.

Sur ce dernier point, je crois bien que l’on ne peut et que l’on est jamais réellement prête et préparée pour ce rôle.

Je le savais pourtant que ce n’était pas de tout repos mais quand même!

  • Le manque de sommeil,
  • les responsabilités,
  • l’engagement que dis- je, la dévotion,
  • la vie dorénavant à 3!

Soyons transparent.

Je ne vais pas vous vendre du rêve.

Ce n’est clairement pas du Disney, en mode « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Être mère, être parent, je le dis: c’est prenant, stressant et fatiguant!

Cet être que nous avons désiré, attendu et qui n’a pas demandé à être sur cette terre, dépend totalement de nous.

Toutes ces nuits discontinues, de parfois que 2h30 de sommeil cumulées puis enchaîner avec le boulot…Seigneur!

En tant qu’ex grosse dormeuse ça a été vraiment le plus rude…

J’ai pris et je prends ma charge à coeur et ma fille me le rend plus que bien.

Tout ça pour dire que mes priorités ont été mises à plat, revues et clairement bloguer n’en faisait plus partie; bien que l’envie y était mais pas la force.

Et puis j’ai essayé aussi tant bien que mal de ne pas m’oublier, moi, en tant que femme…

Il m’en a fallu du temps.

Presque 4 ans pour roder et jongler un tant soit peu entre mes vies.

J’ai bien retenu une chose: rien n’est jamais acquis.

Cependant je me dois désormais, à plus de discipline.

Je me suis créée de nouvelles marques et ma fille étant de plus en plus autonome, je me sens de nouveau prête à revenir ici, je l’espère, de façon plus régulière.

Alors aujourd’hui, je vous propose de partager notre menu pour la semaine.

J’ai réalisé ce planning avec ce qu’il y avait dans mon frigo ainsi que les produits données par la famille (papaye, avocat, giraumon, bananes, tomates…).

Je ne fais plus de marchés comme à Neuilly-Plaisance car ici la famille offre souvent des fruits et légumes.

Je me réserve une demie journée dans le week-end pour concocter nos plats pour la semaine.

Je garde uniquement au frigo les déjeuners (entrées, plats et dessert) et souper du lundi et mardi.

Les autres, une fois refroidis vont au congélo.

Puis le mercredi j’ai préparé les entrées et desserts pour jeudi et vendredi.

Ça demande pas mal d’organisation mais, c’est tellement apaisant d’arriver à la maison et de savoir ce qu’il y a au menu.

Je déteste avoir faim et me poser la question.

Voilà!

On se donne rendez-vous la semaine prochaine?