Miss Natïaa

Cette semaine après 3 semaines de « vacances », c’était la reprise du travail.

Je mets vacances entre guillemets, parce que ce n’en étaient pas vraiment.

Quand j’ai vu les jours s’égrainés et que j’ai réalisé que je n’avais rien fait de ce que j’avais prévu pour moi (initiation à la voile, visite de sites…) ben j’étais triste, même très énervée même.

Et puis, une fois avoir bien vidé mon sac et ma colère passée, j’ai relativisé.

Car finalement, ces dernières semaines m’ont permis:

  • de préparer au mieux la 1ère rentrée scolaire de ma petite,
  • et de mettre en place une certaine routine qui contribue à me tranquilliser l’esprit.

Alors je partage avec vous notre menu pour cette semaine:

En cliquant sur les images des recettes, vous serez redirigés vers le détail des recettes sauf pour le ti-nain morue à retrouver en vidéo à la Une de mon Instagram.


Spaghetti Bolognaise

Concombre /Court bouillon de poisson, Haricots rouges /Pomme Cannelle

Calalou

Avocat /Concombre /Ti nain morue

Et voici les longanes, très proche du litchi, du ramboutan et de la quenette (c’est Wikipédia qui le dit) que je trouve parfois au Monde des Végétaux.

Vous vous y êtes mis vous aussi au planning?

Le stress que ça enlève quand on rentre à la maison de savoir que tout est déjà prêt pour le lendemain, la semaine.

C’est du boulot, je le concède.

Mais je retiens surtout que je suis plus détendue avec cette routine!

Des bisous et à la semaine prochaine pour un nouveau menu.

Tags:, , ,

Nombreux sont celles et ceux qui m’ont connu grâce à mes 151 marchés du jour (oui je sais, c’est précis), mes menus pour la semaine et mes recettes.

Les choses étaient assez bien huilées, en ce temps là.

J’adorais ses rendez-vous.

J’avais mes repères, mes habitudes et tous roulaient.

Et puis depuis fin juillet 2014, tout a été chamboulé.

Les publications ont commencé à être plus éparses du fait:

  • de ma fausse couche,
  • de la préparation de mon retour au pays,
  • de ma période de chômage,
  • de ma nouvelle grossesse,
  • de la reprise du boulot,
  • de cette nouvelle vie au pays

J’y ai vécu jusqu’à mes 22ans. Puis j’ai débuté ma vie de femme là-bas

  • de ma nouvelle vie de femme et maman.

Sur ce dernier point, je crois bien que l’on ne peut et que l’on est jamais réellement prête et préparée pour ce rôle.

Je le savais pourtant que ce n’était pas de tout repos mais quand même!

  • Le manque de sommeil,
  • les responsabilités,
  • l’engagement que dis- je, la dévotion,
  • la vie dorénavant à 3!

Soyons transparent.

Je ne vais pas vous vendre du rêve.

Ce n’est clairement pas du Disney, en mode « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ».

Être mère, être parent, je le dis: c’est prenant, stressant et fatiguant!

Cet être que nous avons désiré, attendu et qui n’a pas demandé à être sur cette terre, dépend totalement de nous.

Toutes ces nuits discontinues, de parfois que 2h30 de sommeil cumulées puis enchaîner avec le boulot…Seigneur!

En tant qu’ex grosse dormeuse ça a été vraiment le plus rude…

J’ai pris et je prends ma charge à coeur et ma fille me le rend plus que bien.

Tout ça pour dire que mes priorités ont été mises à plat, revues et clairement bloguer n’en faisait plus partie; bien que l’envie y était mais pas la force.

Et puis j’ai essayé aussi tant bien que mal de ne pas m’oublier, moi, en tant que femme…

Il m’en a fallu du temps.

Presque 4 ans pour roder et jongler un tant soit peu entre mes vies.

J’ai bien retenu une chose: rien n’est jamais acquis.

Cependant je me dois désormais, à plus de discipline.

Je me suis créée de nouvelles marques et ma fille étant de plus en plus autonome, je me sens de nouveau prête à revenir ici, je l’espère, de façon plus régulière.

Alors aujourd’hui, je vous propose de partager notre menu pour la semaine.

J’ai réalisé ce planning avec ce qu’il y avait dans mon frigo ainsi que les produits données par la famille (papaye, avocat, giraumon, bananes, tomates…).

Je ne fais plus de marchés comme à Neuilly-Plaisance car ici la famille offre souvent des fruits et légumes.

Je me réserve une demie journée dans le week-end pour concocter nos plats pour la semaine.

Je garde uniquement au frigo les déjeuners (entrées, plats et dessert) et souper du lundi et mardi.

Les autres, une fois refroidis vont au congélo.

Puis le mercredi j’ai préparé les entrées et desserts pour jeudi et vendredi.

Ça demande pas mal d’organisation mais, c’est tellement apaisant d’arriver à la maison et de savoir ce qu’il y a au menu.

Je déteste avoir faim et me poser la question.

Voilà!

On se donne rendez-vous la semaine prochaine?

Tags:, , ,

Je suis toujours à la recherche de nouvelles saveurs.

Et avec mon cousin chef cuistot Albert, on échange sur souvent sur Whatsapp sur les associations de saveurs et plats à tester.

Je lui disais que je souhaitais une recette rapide et gouteuse, toujours!

Et c’est la qu’il m’a soumis l’idée de réaliser un crumble à la goyave.

Ni une ni deux, je prends rendez-vous avec ma cousine responsable de l’exploitation agricole Kay Gabou & Gabie, pour récupérer quelques goyaves cubaines (des belles goyaves sucrées à la chair rose) et des goyaves fraises (petites baies juteuses et légèrement acidulées qui rappellent un peu le goût de fraises des bois.).

Nous y voilà, on se lance!

Pour un crumble pour 4 personnes, il vous faudra:

  • 500g de goyaves On retire la partie contenant les graines. Celles des goyaves cubaines sont assez dures sous la dent. On peut faire une confiture avec par exemple ou manger nature comme le fait ma fille.
  • 50g de farine
  • 50g de sucre
  • 50g de beurre
  • 70g d’amande
  • le zeste d’un demi citron

On préchauffe le four à 180°C puis on débute la préparation la pâte à crumble.

Dans un saladier, on mélange le beurre, le sucre et la farine.

On mixe moyennement les amandes entières et on les ajoute au mélange.

On réserve le temps de s’occuper des goyaves.

On retire le trognon des goyaves cubaines et goyaves fraise.

On ôte ensuite la peau ainsi que les graines uniquement des goyaves cubaines

On coupe les goyaves en petits dés et on y ajoute le zeste d’un demi citron.

On mélange.

Dans des ramequins, on dépose les morceaux et on recouvre de pâtes à crumble.

On enfourne pendant 30 minutes.

A la sortie du four, je ne vous raconte pas le parfum qui s’y dégage.

L’association goyave, citron, amande, hummmm!!!

C’est divin!

On peut déguster le crumble tiède ou encore froid.

J’ai testé les deux, verdict…les deux sont délicieux!

Je n’ai pas réussi à choisir si je le préférais tiède ou froid.

Impossible de me décider. Je pense tout simplement que je n’en ai pas gouté suffisamment ah ah!

Vous testerez et vous me direz comment vous l’avez préféré hein?

Bonne dégustation!

Tags:,